abraham hanibal dieudonne gnammankou pouchkine histoire ownvoices librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
abraham hanibal dieudonne gnammankou pouchkine histoire ownvoices librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur

Abraham Hanibal, l'aïeul noir de Pouchkine - Dieudonné Gnammankou

Réf : 9782708706095
24,00 €
Disponible à la livraison
En stock

Description

Enlevé de Logone au nord de l’actuel Cameroun en 1703, Abraham Hanibal (1696-1781) devient page du sultan ottoman Ahmed III à Constantinople. Il est converti à l'islam et reçoit le prénom d'Ibrahim. Mais à la fin de l'année 1704, alors âgé de 8 ans, il est conduit clandestinement en Russie à la Cour du tsar Pierre le Grand avec la complicité de son ambassadeur Pierre Tolstoï.

Rebaptisé Abraham et converti à la religion russe orthodoxe, devient le fils adoptif puis un proche collaborateur du tsar. De 1717 à 1723, il est envoyé en France où il obtient son diplôme d'ingénieur militaire et le grade de capitaine d'armée. Deux ans après la mort de Pierre le Grand en 1725, il est exilé dans l'enfer sibérien par le prince Menchikov. Par bonheur, l'impératrice Anna le fait revenir trois ans plus tard lorsqu'elle monte sur le trône.


La contribution d'Abraham Hanibal au développement technique et militaire de la Russie du XVIIIe siècle est considérable. Il fut général en chef de l'armée impériale russe, directeur général des fortifications et chef du corps des ingénieurs. Il écrivit en 1726 un volumineux ouvrage de géométrie et de fortifications destiné aux élèves ingénieurs. C'est lui qui introduisit l'enseignement de l'architecture civile dans les écoles d'ingénieurs militaires de Russie...


Dieudonné Gnammankou

De nationalité béninoise, Dieudonné Gnammankou est philologue slavisant et historien. Il poursuit des recherches à Paris (EHESS). Membre étranger de la Société Pouchkine de Russie et du Centre Pouchkine de Nancy, il anime à Moscou depuis 1995 des conférences sur Pouchkine et son aïeul. Il est le premier à avoir formellement identifié la patrie africaine d'Hanibal, mettant ainsi fin à un siècle de polémique en Russie.


Thèmes : Histoire, personnages historiques, Abraham Hanibal, Alexandre Pouchkine, généalogie, Cameroun, Empire Ottoman, Russie, France.


Auteur : Dieudonné Gnammankou   

Éditions : Présence Africaine

Date de parution : 01/05/1998


Dimensions : 16 cm x 24 cm, 252 pages.