blues pour l homme blanc james baldwin segregation ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
blues pour l homme blanc james baldwin segregation ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur

Blues pour l'homme blanc - James Baldwin

Réf : 9782355221569
14,00 €
Disponible à la livraison
En stock

Description

L'intrigue de cette pièce est centré sur un meurtre : dans une petite ville du Sud, un homme blanc, a assassiné un homme noir, Richard Henry, puis a jeté son corps dans un terrain vague.

La pièce est construite comme une enquête afin de "découvrir comment cette mort est survenue et qui, véritablement, à part l’homme qui a physiquement commis l’acte, est responsable de sa mort."


James Baldwin a écrit cette pièce en 1964 en réaction à l’assassinat de son ami Medgar Evers, militant des droits civiques, abattu devant son domicile du Mississippi le 12 juin 1963 par un suprémaciste blanc. L’accumulation des meurtres racistes aux États-Unis (dont celui de quatre jeunes filles noires dans un attentat à la bombe contre une église baptiste de Birmingham, Alabama, le 15 septembre 1963) constitue l’arrière-plan de ce cri de révolte scénique. La quasi-impunité qui suit ces actes sera l’élément déclencheur de ce travail.


Les mots de l'auteur James Baldwin:

"Cette pièce subsistait en moi à l'état de germe. Elle prend appui, de manière assez distante il est vrai, sur le cas d'Emmett Till, ce jeune Noir qui fut assassiné en 1955 dans le Mississippi. Dans cette affaire, le meurtrier fut acquitté (son frère, qui l'avait aidé à commettre le crime, est maintenant shérif adjoint à Rulesville, dans le Mississipi). Après son acquittement, il raconta les circonstances du crime (car on ne pouvait plus se reporter à sa déclaration comme à une confession) à William Bradford Huie, qui en rendit compte dans un article intitulé "Un sifflement d'admiration". J'ignore pourquoi cette affaire continuait à me hanter à ce point, mais il est de fait qu'elle ne me lâchait pas. {...}

Un jour, j'ai fait un bref voyage avec Medgar Evers dans l'arrière pays du Mississippi. Il faisait une enquête sur le meurtre d'un Noir, commis quelques mois auparavant par un commerçant blanc. Cette nuit-là, beaucoup de gens parlèrent à Medgar en chuchotant, au fond de cases sombres, lumières éteintes. En sortant de Jackson, Mississippi, nous avons été suivis pendant plusieurs kilomètres, non pas par un fou armé d'un fusil, mais par des policiers. Je n'oublierai jamais cette nuit-là, comme je n'oublierai jamais non plus Medgar, qui me déposa à l'aéroport le jour suivant. Nous nous fîmes la promesse de nous revoir bientôt. Quand il mourut, quelque chose que je ne peux décrire s'imposa à moi ; c'est alors que je décidai que rien au monde ne pourrait m'empêcher de mener cette pièce à terme."


James Baldwin

James Baldwin est né en 1924 dans le quartier de Harlem à New York. Poussé par la misère, il quitte Harlem dans les années quarante et travaille comme ouvrier, puis plongeur et aide de cuisine. En 1948, il décide de s’installer à Paris où il retrouve d’autres Américains expatriés. Ayant achevé son premier roman, Dites-le à la montagne, il repart à New York en 1952 pour essayer de se faire publier. Il écrit une pièce de théâtre, Le coin des "Amen", qui ne sera jouée que dix ans plus tard. Dans les années 1960, il est très engagé dans le mouvement des droits civiques aux États-Unis.

Il meurt le 30 novembre 1987 à Saint-Paul-de-Vence.

James Baldwin est considéré comme l’un des plus grands écrivains américains de sa génération.


Thèmes : drame, assassinats, violence, racisme, ségrégation raciale, impunité, justice, États-unis.


Auteur : James Baldwin

Traducteur : Gérard Cogez

Éditions : La Découverte/Zones

Date de parution : 27/08/2020


Dimensions : 14 cm x 20,5 cm, 168 pages.