emezi afrodescendance representation ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale feministe lgbtqia handicap diversite litterature jeunesse babelio aj les enfants du bruit et de l odeur
emezi afrodescendance representation ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale feministe lgbtqia handicap diversite litterature jeunesse babelio aj les enfants du bruit et de l odeur

Eau douce - Akwaeke Emezi

Réf : 9782072836015
20,50 €
Disponible à la livraison
En stock
Retrait disponible

Description

Au Nigéria, dans la cosmologie igbo, lorsqu’un enfant est dans le ventre de sa mère, il est façonné par des esprits qui déterminent son destin. Mais à la naissance de la petite Ada, les portes entre le monde des humains et celui des esprits se sont temporairement ouvertes, le temps pour ces derniers de s’immiscer dans le corps de la fillette et de s’y trouver bloqués. Un pied dans le monde des vivants, un pied dans le monde des esprits, Ada va ainsi grandir envahie par un cortège de voix qui vont se disputer le contrôle de sa vie, fractionnant son être en d’innombrables personnalités. 

Mais lorsque Ada quitte son berceau géographique pour faire ses études aux États-Unis, un événement traumatique d’une violence inouïe va donner naissance à un nouvel esprit, beaucoup plus puissant, beaucoup plus dangereux. Ce nouveau "moi" prend possession d’elle et se nourrit de ses désirs, de sa colère et de sa rancœur. La vie de la jeune fille prend alors une tournure de plus en plus inquiétante, où la mort semble devenir une séduisante échappatoire.


Extrait:

Nous l’avons faite nôtre de bien des manières, et pourtant nous submergions cette enfant. Même si nous restions immobiles, nous lovant en elle, elle ressentait déjà le trouble causé par notre seule présence. Nous dormions si mal, ces dix premières années. L’Ada ne cessait de faire des cauchemars, des rêves terrifiants qui la poussaient encore et encore dans le lit de ses parents. Venaient les heures d’encre du matin, et elle se réveillait ruisselante d’une terreur glacée, puis gagnait leur chambre sur la pointe des pieds, poussant doucement la porte qui grinçait. Saul dormait toujours du côté du lit le plus proche de la porte, Saachi auprès de lui, côté fenêtre. L’Ada restait à leur chevet, le visage dégoulinant de larmes, serrant son oreiller contre elle jusqu’à ce que l’un des deux perçoive sa présence et se réveille pour la découvrir en train de sangloter silencieusement dans le noir, vêtue de son pyjama rouge avec le haut à rayures blanches.

"Qu’est-ce qui s’est passé ?" Un millier de fois.

"J’ai fait un cauchemar."

La pauvre. Ce n’était pas de sa faute – elle ne savait pas que nous vivions en elle, pas encore."


Akwaeke Emezi

Akwaeke Emezi, né.e au Nigeria en 1987 d’un père nigérian et d’une mère malaisienne, se définit comme noir.e, trans et non binaire, et se vit comme étant plusieurs. Inspiré de son histoire, Eau douce explore les abysses de l’être, pose un regard incisif sur les questions d’identité, de sexualité, de folie et d’acceptation de soi.


Thèmes : animisme, croyances, esprits, folie, identité, souffrance psychique, troubles de la personnalité, sexualité, violence, Nigeria.


Autrice : Akwaeke Emezi

Traductrice : Marguerite Capelle

Éditions : Gallimard

Date de parution : 06/02/2020


Dimensions : 14 cm x 20,5 cm, 256 pages.