l homme qui meurt james baldwin noir representation ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap diversite litterature jeunesse babelio aj les enfants du bruit et de l odeur
l homme qui meurt james baldwin noir representation ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap diversite litterature jeunesse babelio aj les enfants du bruit et de l odeur

L'homme qui meurt - James Baldwin

Réf : 9782072832826
9,70 €
Disponible à la livraison
En stock

Description

États-Unis, années 1960. Au sommet de sa carrière, l’acteur noir américain Leo Proudhammer est terrassé par une crise cardiaque. Alors qu’il oscille entre la vie et la mort, il se remémore les choix qui l’ont rendu célèbre mais aussi terriblement vulnérable. Car entre l'enfance de Leo dans les rues de Harlem et son arrivée dans le monde enivrant du théâtre se cache un désert de désir et de perte, de honte et de rage. Son frère aîné qu'il adore disparaît en prison. Il a une histoire d'amour avec une femme blanche et un jeune homme noir. Et partout il y a l'angoisse d'être noir dans une société qui semble parfois au bord d'une guerre raciale. 


Extrait:

"Je sentis qu’on me lâchait la main. Le docteur était revenu. Il tapota, poussa, sonda ; un morceau de chair aux formes compliquées. Il fit briller une torche dans mes yeux, dans ma gorge, dans mes narines. J’espérai qu’elles étaient propres. Je me rappelai l’insistance de ma mère pour que je porte toujours des sous-vêtements impeccables parce que je risquais de me faire renverser par une voiture en allant à l’école ou en en revenant, et ma famille et moi-même serions déshonorés, jusqu’à la tombe et au-delà, à n’en point douter, si mes sous-vêtements étaient sales. Et je me mis à m’inquiéter pour de bon quand le docteur se mit à flairer et à sonder, sur l’état de propreté de mon caleçon. Cela me donna envie de rire, mais je ne pouvais pas respirer."


James Baldwin

James Baldwin est né en 1924 dans le quartier de Harlem à New York. Poussé par la misère, il quitte Harlem dans les années quarante et travaille comme ouvrier, puis plongeur et aide de cuisine. En 1948, il décide de s’installer à Paris où il retrouve d’autres Américains expatriés. Ayant achevé son premier roman, Dites-le à la montagne, il repart à New York en 1952 pour essayer de se faire publier. Il écrit une pièce de théâtre, Le coin des "Amen", qui ne sera jouée que dix ans plus tard. Dans les années 1960, il est très engagé dans le mouvement des droits civiques aux États-Unis.

Il meurt le 30 novembre 1987 à Saint-Paul-de-Vence.

James Baldwin est considéré comme l’un des plus grands écrivains américains de sa génération.


Thèmes : enfance, souvenirs, amour, lgbtq, famille, identité, ségrégation raciale, violence, police, politique, États-unis.


Auteur : James Baldwin

Traducteur : Jean Autret

Éditions : Gallimard/Folio

Date de parution : 28/11/2019


Dimensions : 10,8 cm x 17,8 cm, 576 pages.