l incivilite des fantomes rivers solomon afrofuturisme ownvoices librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
l incivilite des fantomes rivers solomon afrofuturisme ownvoices librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur

L'incivilité des fantômes - Rivers Solomon

Réf : 9782290231517
8,90 €
Disponible à la livraison
En stock

Description

La Terre est devenue si inhabitable que les humains ont dû la quitter à bord d’un vaisseau-monde, le Matilda, en quête d’un nouveau foyer, qu’ils n’atteindront qu’au terme d’un voyage millénaire. Parce qu’Aster est noire, elle est reléguée dans les cales du vaisseau et se voit confier, comme à ses congénères, les tâches les plus ingrates. L’hostilité et la violence des riches Blancs lui pèsent chaque jour un peu plus. Lorsque l’un d’eux se met à la persécuter, elle sait que son destin est scellé. Car elle ne baissera plus jamais les yeux.


Un roman de science-fiction afrofuturiste dans lequel Rivers Solomon traite de l'esclavage et du racisme systémique de la société américaine.


Extrait :

"En parlant d'amputation...

Quelques soixante-dix ans après le départ du Matilda, quelques jours après le désastre qui avait anéanti la quasi-totalité des officiers de haut rang de la Garde, un scientifique nommé Frederick Hauser avait présenté une solution au problème de la faible natalité des Goudrons.

Selon lui, recycler les corps des Goudrons déficients constituait un véritable gâchis : une pulsation électrique régulière et parfaitement ajusté permettait de les réanimer et d'en faire des ouvriers parfaitement obéissants. L'anomalie génétique endémique à ces populations risquait de causer leur extinction complète ? Peu importait ! Leurs cadavres réanimés, sans âme, pouvaient très bien sarcler un potager, sans la moindre perte de productivité.

Les rares survivants du désastre accueillirent froidement la proposition de Hauser. Tous les êtres de la Création, répondirent-t-ils, ont le droit de mourir dans la dignité.

Cependant, répliqua Hauser, les Goudrons n'appartenaient pas à la Création. Même les bêtes des champs naissaient mâles ou femelles : ils acquéraient ainsi la capacité de se multiplier et de répandre sur la création toute l'abondance des Cieux. Les Goudrons ne naissaient pas mâles et femelles. Bien au contraire."


Thèmes : esclavage, racisme, ségrégation raciale, domination, exploitation, violences, révolte, autisme, quête, identité, non-binarité.


Auteur.rice : Rivers Solomon

Traducteur : Francis Guévremont

Éditions : J'ai Lu

Date de parution : 26/08/2020


Dimensions : 12,2 cm x 17,8 cm, 480 pages.