le gout amer de l abime neal shusterman schizophrenie ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
le gout amer de l abime neal shusterman schizophrenie ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur

Le goût amer de l'abîme - Neal Shusterman

Réf : 9782092576755
16,95 €
Disponible à la livraison
En stock
Retrait disponible

Description

Caden Bosch est un lycéen brillant dont les amis commencent à remarquer son comportement étrange. Il passe ses journées à marcher, pendant des kilomètres, absorbé par ses pensées. Il craint que ses camarades de classe ne veuillent le tuer...Il souffre de schizophrénie. Et alors que la paranoïa commence à prendre le dessus, ses parents n'ont plus qu'un choix: l'interner en hôpital psychiatrique.


À partir de 14 ans.


Le Goût amer de l’abîme est un roman désarçonnant : les chapitres alternent entre réalité et délire. Cette alternance nous fait vivre la plongée en abîme de Caden. La justesse et le réalisme du récit tiennent au fait que l'auteur, Neal Shusterman, s'est inspiré du vécu de son fils. D'ailleurs, les illustrations, à l'intérieur de l'ouvrage, sont de ce dernier.


Extrait :

"Je fais souvent ce rêve. Je suis étendu sur la table d’une cuisine suréclairée, où tous les appareils ménagers sont d’un blanc étincelant. Ils sont moins neufs qu’on voudrait le faire croire. Du plastique avec une touche de chrome, mais surtout du plastique.

Je ne peux pas bouger. Ou je ne veux pas bouger. Ou j’ai peur de bouger. Chaque fois que je fais ce rêve, il est un peu différent. Il y a des gens autour de moi, sauf que ce ne sont pas des gens, ce sont des monstres déguisés. Ils sont entrés dans mon esprit et y ont arraché des images pour les transformer en masques qui ressemblent à des personnes que j’aime – mais je sais que ce n’est qu’un mensonge.

Ils rient et parlent de choses auxquelles je ne comprends rien et je reste figé au milieu de ces faux visages, au centre de leur attention. Ils m’admirent, mais seulement comme on admire une chose dont on sait qu’elle est sur le point de disparaître.

– Je crois que tu l’as sorti trop tôt, dit un monstre qui porte la figure de ma mère. Il n’est pas resté assez longtemps à l’intérieur.

– Il n’y a qu’un moyen de le vérifier, déclare le monstre avec un masque de mon père.

Je sens des rires tout autour de moi – ça ne vient pas de leurs bouches, parce que les bouches de leurs masques ne bougent pas. Le rire est dans leurs pensées, qu’ils me projettent comme des fléchettes aux pointes imbibées de poison, décochées de leurs yeux découpés."


Thèmes : adolescence, famille, maladie mentale, schizophrénie, paranoïa, délire, psychiatrie.


Auteur : Neal Shusterman

Traductrice : Lilas Nord

Éditions : Nathan

Date de parution : 30/08/2018


Dimensions : 15,5 cm x 22,5 cm, 494 pages.