les refugies viet thanh nguyen vietnam asiodescendance ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
les refugies viet thanh nguyen vietnam asiodescendance ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur

Les réfugiés - Viet Thanh Nguyen

Réf : 9782264076458
7,50 €
Disponible à la livraison
En stock
Retrait disponible

Description

Vietnamiens, ils ont fui le communisme à la fin des années 1970 pour s'exiler de l'autre côté du Pacifique, en Californie. Ils vivent entre deux rives, entre pays d'adoption et pays de naissance, pas encore Américains, plus tout à fait Vietnamiens. Certains sont figés dans le passé, hantés par les fantômes, effarés par l'hédonisme occidental; d'autres veulent aller de l'avant, pour eux, pour les enfants, pour la possibilité d'une autre vie. Pour n'être plus simplement des réfugiés.


Dans ce recueil de nouvelles, l'auteur explore, sur une période de vingt ans, les questions relatives à l'immigration, l'identité, l'amour et la famille.


Extrait:

"Il regarda mes pieds nus, aux ongles non vernis. Il sentit peut-être que je n’étais pas douée avec les enfants. La maternité était quelque chose de trop intime pour moi, au même titre que les relations de plus d’un soir.

"Tu as dû nager. Ça prend du temps d’aller aussi loin, non ?

— Oui. "

Sa bouche resta ouverte, comme s’il avait voulu ajouter quelque chose mais ne savait pas trop quoi dire, ou comment le dire. Peut-être cette apparition fut-elle la première conséquence de ce que ma mère considérait être ma nature anormale, sans enfants et célibataire. Peut-être n’était-il pas le fruit de mon imagination, mais le symptôme d’une maladie, comme le cancer qui avait tué mon père. Sa mort à lui aussi avait été paisible, d’après ma mère, entouré des siens chez lui, contrairement à ce qui était arrivé à son fils et, presque, à moi. La panique remonta de ce puits sans fond en moi que j’avais bouché avec du ciment, et je fus soulagée d’entendre la porte d’entrée s’ouvrir : "Mère va vouloir te voir, dis-je. Attends ici. Je reviens tout de suite."

Lorsque nous revînmes, nous ne trouvâmes que ses vêtements et la serviette mouillés. Ma mère souleva le tee-shirt gris, le même que mon frère avait porté sur le bateau bleu aux yeux rouges.

"Maintenant tu sais, dit-elle. Ne tourne jamais le dos à un fantôme."


Viet Thanh Nguyen

Viet Thanh Nguyen est né au Viêtnam en 1971. Après la chute de Saïgon, il fuit le pays avec toute sa famille et rejoint les États-Unis. D’abord réfugiés dans un camp en Pennsylvanie, les Nguyen s’établissent en Californie. Étudiant diplômé de Berkeley, Viet Thanh Nguyen devient professeur à l’université South California et entame en parallèle l’écriture de son premier roman, Le Sympathisant. Celui-ci s’impose dès sa sortie comme un immense succès critique et commercial, consacré par le prix Pulitzer en 2016. Viet Thanh Nguyen est également l’auteur d’un essai finaliste du National Book Award, Jamais rien ne meurt, sur la guerre du Vietnam dans la mémoire collective, américaine et asiatique, ainsi que d’un recueil de nouvelles, Les Réfugiés.


Thèmes : drame, deuil, immigration, exil, réfugiés, résilience, famille, croyances, souvenirs, Viêt Nam, États-unis.


Auteur : Viet Thanh Nguyen

Traducteur : Clément Baude

Éditions : 10/18

Date de parution : 13/08/2020


Dimensions : 10,8 cm x 17,7 cm, 240 pages.