moi le dernier tutsi charles habonimana rwanda ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
moi le dernier tutsi charles habonimana rwanda ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur

Moi, le dernier Tutsi : le génocide tutsi à hauteur d'enfant- Charles Habonimana

Réf : 9782266300261
6,50 €
Disponible à la livraison
En stock

Description

À douze ans, Charles a vu ce que des yeux ne devraient jamais voir : l’extermination des siens.

Avril 1994. Son pays, le Rwanda, bascule dans l’horreur et la folie criminelle. Son père et son oncle sont assassinés devant lui ; sa mère, ses frères, ses sœurs, jetés vivants dans des fosses. Comme tous les Tutsi de son village. Comme tous les autres Tutsi du pays. Tous sauf Charles. Ses bourreaux décident de faire de lui le symbole du génocide en marche. Il sera "le dernier Tutsi", celui que l'on tuera lorsque le "travail" sera terminé. Lorsque tous les autres auront été éliminés. Un mort en sursis.


Le témoignage de Charles Habonimana nous plonge dans ce qui fut l'une des plus grandes tragédies du siècle passé : le génocide perpétré contre les Tutsi au Rwanda.


Extrait:

"Du bruit et de la fureur

Bientôt, sur les mille collines du pays, le bruit, la fureur, le chaos s’installent. Les premiers réfugiés tutsi venant de l’est du pays traversent le village, encore pleins de terreur. Ils transportent avec eux les restes de leur vie passée, quelques ustensiles de cuisine, des ballots de vêtements, des sacs de provisions. Ils traînent les plus petits, poussent les plus vieux, tirent des bicyclettes surchargées. Beaucoup font une pause devant les cabarets, demandent de l’eau, commandent de la bière ou à manger. J’aide comme je peux pour faire ce drôle de service. J’en profite pour écouter leurs récits, tous de la même veine. Ils disent la violence, la folie et la mort. Quelques-uns sont accueillis dans les maisons, comme s’ils étaient de la famille. Ils le sont tous un peu, d’ailleurs. Trois d’entre eux, de vagues cousins de papa, passent une nuit chez nous. Toute la soirée, je saisis depuis mon lit des bribes de leur conversation avec les parents. Avec mes frères et sœurs, on ne comprend pas tout, mais les mots qu’on entend nous laissent une étrange impression, mélange d’interrogation et d’inquiétude. Puis ils reprennent la route.

Pourtant, après leur départ, papa continue de nous rassurer. "Ici, à Mayunzwe, je suis entouré de mes amis", nous dit-il. Je crois qu’il est à la fois persuadé du malheur en marche pour les Tutsi, comme il me l’a confié dans le champ, et sûr de nous en préserver grâce à ses amis hutu. Oui, cela va arriver. Mais pas chez nous.

Étrange cécité, alors que chaque jour de nouveaux réfugiés racontent les viols, les meurtres, les massacres. Puis ils repartent vers on ne sait quel lieu, quel abri. "Quittez le pays ! ", nous disent-ils en guise d’adieu."


Charles Habonimana

Charles Habonimana est né au Rwanda en 1982. Lui et sa sœur aînée sont les seuls survivants de leur famille, massacrée lors du génocide perpétré contre les Tutsi.

Militant des droits de l’homme, Charles Habonimana a dirigé le Groupe des Anciens Etudiants Rescapés du Génocide (GAERG) au Rwanda de 2012 à 2016. Il a participé à de nombreuses conférences internationales sur la prévention du génocide, la réconciliation et la justice.


Thèmes : enfance, souvenirs, témoignage, génocide des Tutsi, 1994, Histoire, Mayunzwe, Rwanda.


Auteur : Charles Habonimana

Éditions : Pocket

Date de parution : 22/10/2020


Dimensions : 10,8 cm x 17,7 cm, 192 pages.