solitude la flamboyante anacaona feminisme ecologie abolition de l esclavage guadeloupe afrodescendance librairie inclusive antiraciste decoloniale feministe lgbtqia handicap diversite litterature jeunesse les enfants du bruit et de l odeur
solitude la flamboyante anacaona feminisme ecologie abolition de l esclavage guadeloupe afrodescendance librairie inclusive antiraciste decoloniale feministe lgbtqia handicap diversite litterature jeunesse les enfants du bruit et de l odeur

Solitude la flamboyante - Paula Anacaona, Claudia Amaral

Réf : 9782490297115
22,00 €
Disponible à la livraison
En stock

Description

En 1789, tous les hommes sont proclamés libres et égaux en droits. Mais la France des Lumières oublie une partie de l’humanité: dans les colonies, l’esclavage est maintenu… Solitude se bat pour la liberté générale avec ses sœurs et frères révolutionnaires, avec succès: l’esclavage est enfin aboli en 1794. Lassée de la violence de cette société prédatrice et exploitatrice, Solitude crée alors une communauté utopiste clandestine, basée sur la sororité et l’entraide. Société qui ne survivra cependant pas au rétablissement de l’esclavage par Bonaparte en 1802.


Solitude la flamboyante est librement inspiré de la vie de cette grande héroïne guadeloupéenne: Solitude. Menant avant l’heure un combat antiraciste, écologiste, féministe et décolonial, elle apparaît dans toute sa modernité. En racontant son histoire à la première personne, l’autrice mêle volontairement histoire et mémoire pour renverser la perspective du récit dominant.


Extrait:

"Ma mère, elle, ne s’est jamais réjouie de m’avoir et avait le sein sec. J’étais un souvenir de la *pariade du navire négrier. Ma peau et mon duvet de cheveux clairs devaient lui rappeler à chaque regard ces marins qui s’étaient soulagés sur elle et en elle, les uns après les autres.

La Traversée, la pariade, puis la vie d’Esclave, rendirent ma mère folle et la firent mourir en-dedans.

Comprenait-elle malgré tout quelques mots de français, avait-elle compris la signification de mon prénom ? Était-ce pour cela que, parfois, elle riait en me regardant, les yeux fous ? Ou lorsqu’elle était prise d’accès de démence, qu’elle se violentait, cherchait tous les outils ou les objets possibles pour se faire mal, était-ce parce qu’elle avait prononcé mon prénom – Aimée – et qu’elle avait senti toute sa charge tragique ? Un prénom imposé par les maîtres de son corps, mais qui portait en lui une douceur : Aimée. S’était-elle dit, l’espace d’un instant, que c’était peut-être un signe, que ce petit être lui ferait finalement aimer la vie à nouveau ? Est-ce moi qui ai échoué à redonner goût à la vie à ma mère ?"


*Pariade : Sur les bateaux négriers, pratique du viol collectif des femmes Africaines par les membres de l’équipage avant l’arrivée à destination.


Paula Anacaona

Paula Anacaona est éditrice, traductrice et autrice. Elle a fondé les éditions Anacaona fin 2009, par passion pour la littérature brésilienne, trop méconnue, trop peu publiée en France. Solitude la flamboyante, dans la même lignée que 1492, Anacaona l’insurgée des Caraïbes, met en scène cette héroïne qui a combattu pour la liberté et que l’Histoire a oubliée.


Genre : Roman illustré

Thèmes : féminisme, écologie, entraide, combat, résistance, abolition de l'esclavage, Guadeloupe.


Autrice : Paula Anacaona

Illustratrice : Claudia Amaral

Éditions : Anacaona

Date de parution : 28/11/2020


Dimensions : 17 cm x 24 cm, 250 pages.