un bref instant de bonheur ocean vuong asiodescendance ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
un bref instant de bonheur ocean vuong asiodescendance ownvoices cadeaux librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
NOUVEAUTÉ

Un bref instant de splendeur - Ocean Vuong

Réf : 9782072835964
22,00 €
Disponible à la livraison
En stock
Retrait disponible

Description

Un bref instant de splendeur est une lettre qu’un fils adresse à sa mère qui ne la lira jamais. Fille d’un soldat américain et d’une paysanne vietnamienne, elle est analphabète, parle à peine anglais et travaille dans un salon de manucure aux États-Unis. Son fils, dont la peau est trop claire pour un Vietnamien mais pas assez pour un Américain, entreprend de retracer leur histoire familiale : la schizophrénie de sa grand-mère traumatisée par les bombes ennemies au Vietnam, les poings durs de sa mère contre son corps d’enfant, son premier amour, Trévor, le petit-fils de fermier.


Dans ce premier roman, Ocean Vuong explore les questions de race, de classe et de masculinité. Il signe une plongée dans les eaux troubles de la violence, du déracinement et de l’addiction, que la tendresse et la compassion viennent toujours adroitement contrebalancer. Un livre bouleversant sur la capacité des mots à panser les plaies ouvertes depuis des générations.


Extrait:

La fois où j’avais cinq ou six ans et où, pour faire une blague, je t’ai sauté dessus de derrière la porte du couloir, en criant "Boum !". Tu as hurlé, le visage ravagé, déformé, et puis tu as éclaté en sanglots et agrippé ta poitrine en t’appuyant contre la porte, le souffle coupé. Je suis resté là, déconcerté, avec mon petit casque de soldat de guingois. J’étais un petit garçon américain qui répétait bêtement ce qu’il avait vu à la télé. Je ne savais pas que la guerre était toujours en toi, ni même qu’il y en avait eu une, de guerre, et qu’une fois que ça pénètre en vous ça ne vous quitte jamais – mais ne fait que résonner, un écho qui dessine le visage de votre propre fils. Boum. {...}

La première fois que tu m’as frappé, je devais avoir quatre ans. Une main, un éclair, une minute de vérité. Ma bouche embrasée sous tes doigts.

La fois où j’ai essayé de t’apprendre à lire comme Mme Callahan me l’avait enseigné, mes lèvres contre ton oreille, ma main sur la tienne, les mots qui bougeaient sous les ombres que nous faisions. Mais cet acte (un fils qui enseigne à sa mère) renversait nos hiérarchies, et avec elles nos identités, qui dans ce pays étaient déjà précaires, captives. Après les bégaiements et les faux départs, les phrases déformées ou coincées dans ta gorge, après l’embarras de l’échec, tu as refermé le livre d’un geste brusque. "Je n’ai pas besoin de lire, as-tu dit, la mine froissée, et tu as repoussé la table. Je vois... ça m’a suffi jusqu’à présent, pas vrai ?"


Ocean Vuong

Ocean Vuong est né en 1988 à Saigon, au Vietnam, et vit depuis ses deux ans aux États-Unis. Il a reçu plusieurs récompenses prestigieuses pour ses textes poétiques, et notamment le prix T.S. Eliot en 2017. Un bref instant de splendeur, son premier roman, a été nommé Meilleur Livre de l’année par les revues américaines les plus embléma- tiques et a reçu un accueil critique exceptionnel aux États-Unis et en Europe.


Thèmes : enfance, famille, relation mère-fils, secrets, schizophrénie, amour, gay, addiction, alcool, drogue, violence, Viêt Nam, États-Unis. 


Auteur : Ocean Vuong

Traductrice : Marguerite Capelle

Éditions : Gallimard

Date de parution : 07/01/2021


Dimensions : 14 cm x 20,5 cm, 304 pages.