une minorite modele chinois de france et racisme anti asiatique ownvoice librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
une minorite modele chinois de france et racisme anti asiatique ownvoice librairie inclusive antiraciste decoloniale afrofeministe feministe lgbtqia handicap validisme diversite litterature jeunesse babelio aj brut les enfants du bruit et de l odeur
NOUVEAUTÉ

Une minorité modèle ? Chinois de France et racisme anti-Asiatiques - Ya-Han Chuang

Réf : 9782348065125
20,00 €
Disponible à la livraison
En stock
Retrait disponible

Description

Depuis l’assassinat du couturier chinois Chaolin Zhang en 2016 à Aubervilliers, les médias et les pouvoirs publics ont pris conscience de l’existence d’un racisme anti-Asiatiques au sein de la société française. L’expression de ces préjugés culmine en 2020 lorsque la pandémie de Covid-19 frappe le monde. La révélation décomplexée des sentiments antichinois en France dévoile un mécanisme d’essentialisation encore peu étudié.

S’appuyant sur une enquête de terrain menée depuis 2009 jusqu’à nos jours, cet ouvrage dresse un portrait fin des trajectoires migratoires et politiques des populations chinoises en France, ainsi que des mobilisations antiracistes qui ont émergé dans la jeune génération. En suivant les parcours de Qian, Pierre, Alexandre, Ailing et Lin Chong, le lecteur arpentera tantôt les rayons des épiceries du quartier de Belleville, tantôt les allées des marchés grossistes d’Aubervilliers, en passant par les salons de manucure et les sous-sols qui abritent les ateliers de confection. Dans ces lieux méconnus s’élève la voix d’une nouvelle génération qui refuse de rester silencieuse et se lance dans une aventure politique inédite.


Trente ans après la "Marche pour l’égalité et contre le racisme", la contestation de ces jeunes perçus comme "Asiatiques" peut-elle faire évoluer les regards sur les inégalités ethnoraciales au sein de la société française ?


Extrait :

"L’histoire des Chinois en France remonte au moins à la fin du XIXe siècle, et débute traditionnellement par l’arrivée d’un commerçant du Qingtian venu vendre la précieuse pierre de roche de sa région utilisée, entre autres, pour la confection des sceaux chinois. Pendant la Première Guerre mondiale, la France a ensuite fait venir entre 100 000 et 140 000 Chinois, pour la plupart originaires de la région du Zhejiang (dans laquelle se trouve la ville de Wenzhou) et du Shandong, afin de combler le déficit de main-d’œuvre masculine lié aux pertes humaines. À la fin de la guerre, entre 2 000 et 3 000 d’entre eux sont restés en France et ont créé des ateliers artisanaux sur l’îlot Chalon, dans l’actuel 12e arrondissement de Paris, aux côtés des immigrés sénégalais, maghrébins et vietnamiens. {...}

Un nouveau flux d’immigration s’est constitué dans les années 1970 avec l’arrivée en France de réfugiés d’origine chinoise en provenance de pays d’Asie de l’Est et du Sud-Est, notamment du Vietnam et du Cambodge, dont ils avaient acquis la nationalité. {...}

Cette brève présentation de l’histoire de l’immigration chinoise montre ainsi le renouvellement permanent des origines géographiques, des motifs de départ et des parcours d’intégration. Cette diversité interne contredit ainsi l’image monolithique d’une "minorité modèle" où chacun réussit et qui aurait su "s’approprier les valeurs de la République par l’école et par le travail", comme l’a loué Nicolas Sarkozy en 2010 lors de la fête du Nouvel An chinois à l’Élysée. Pourtant, dans un contexte politique hostile à l’immigration, les discours politiques et médiatiques tendent à promouvoir cette rhétorique pour renforcer la hiérarchisation raciale. Force est de constater qu’en créant des distinctions pour faire l’éloge d’une population à l’exclusion des autres, le discours de la "minorité modèle" devient un outil à double tranchant qui contribue à enfermer l’ensemble des populations asiatiques issues de l’Asie de l’Est et du Sud-Est dans une représentation figée de "commerçants qui réussissent" – les agressions étant l’une des conséquences les plus violentes de cette discrimination positive. C’est pourquoi dans une vidéo dont il sera question plus loin, les jeunes Asiatiques cherchent à souligner la diversité de leurs métiers, non seulement pour combattre le préjugé qui voudrait qu’ils soient riches, mais aussi pour libérer cette jeunesse des carcans liés à l’impératif de réussite sociale qui pèsent sur elle."


Ya-Han Chuang

Ya-Han Chuang est sociologue, chercheuse à l’Institut national d’études démographiques (Ined) et fellow de l’Institut Convergences Migrations. Membre des projets « Chinese Immigrants in Paris Region (ChIPRe) » et « Participation politique des populations issues de l’immigration asiatique en France (PolAsie) », elle a codirigé l’ouvrage Mobilités et mobilisations chinoises en France (Terra-HN, 2020).


Thèmes : immigrations chinoises, essentialisation, représentations, stéréotypes, racisme, sinophobie, pandémie, l’AJCF, mobilisations antiracistes, militantisme.


Autrice : Ya-Han Chuang        

Éditions : La Découverte

Date de parution : 15/04/2021


Dimensions : 13,5 cm x 22 cm, 252 pages.